LUHA, Impératrice d’une Dream Pop à la French Touch

LUHA – Dream pop – Credit Artwork Vincent Trouillard

Il est de coutume pour les groupes made in France d’emprunter aux Anglais les notes et les mots. Tantôt pour marquer au fer rouge l’influence d’outre manche, tantôt par simple effet de style. LUHA n’est pas de ceux-là. Si l’utilisation de la langue de Shakespeare est bien présente, la musique est quant à elle bien française. Avec son premier EP « Is it today or tomorrow” le projet crée ainsi  le gap nécessaire avec les mille et un groupes FR.

Ce quatre titres Moderne, synthétique est tout simplement cool (de l’anglais: “frais”). On imagine aisément Cléa Vincent chanter Anglais façon Molly Rankin (Alvvays), ou encore Kevin Parker (Tame Impala) danser en peignoir rosâtre un verre de vin rouge à la main. L’accent y est parfois french, et c’est tout à son honneur.  La basse fait des sauts en looping période « Le fric c‘est chic” et les guitares donnent un coup de fouet à la Rodgers sur des synthés pourtant très smooths. Tout au long de l’EP, un BPM très lent accompagne la douce voix de LUHA qui nous berce dans une dream pop perdue quelque part entre les prod 90’s et la modernité 2020 des synthétiseurs.

Parlons-en de ces “keyboards: rose, bleu; ils ont la couleur de l’artwork parfaitement maîtrisé de Vincent Trouillard, qui, dans le flou artistique style Leica, précise avec justesse la direction artistique du projet. La typo est simple, efficace, tout comme les pianos électriques ni trop savants, ni trop fades. “Chorus”, “Phaser” façon décollage immédiat, les effets des synthétiseurs sont nombreux à nous laisser planer dans une stéréo très catchy. Parfois quelques arpeggiato, laser synth, nous rappellent qu’il y a peut être un peu de Hip Hop Lofi très lointain dans tout ça. Ce mélange des genres donne une dimension “Men I Trust”, « Au Revoir Simone” qui plaira aux incommensurables Fans de “Nice Guys”. Aussi, la production rappelle celle des Parisiens de Coral Pink; pas étonnant quant on sait que les amis ont partagé une vue sur la tour Eiffel quelque part dans les suburbs franciliens pendant les enregistrements.

LUHA c’est aussi un export à l’international très récent, ayant prêtée sa voix pour un duo avec Hibou, le projet de l’ex Craft Spells. Les connexions musicales se font donc d’elles mêmes; une chose est sûre, LUHA a bien sa place dans ce monde Dream Pop. Finissons là-dessus: ce premier jet est une réussite. Presque déconcertante tant la maîtrise est grande pour un premier opus. Aucun doute, la Parisienne met des claques; de petites baffes sur les joues bien rosées de qui voudra embrasser son EP. Espérons que ce quatre titres ne soit pas qu’une tentative bluffante et qu’il se confirme par un album dans les mois/années à venir. Alors, LUHA, “Is it today or tomorrow” ?

QI

TO FOLLOW LUHA:

https://www.facebook.com/okluha/

https://www.instagram.com/ok_luha/

Un avis sur « LUHA, Impératrice d’une Dream Pop à la French Touch »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :