STRAY FOSSA – Et la lumière fut !

Credit photo – Stray Frossa – Avril 2021

Le voilà ! Le tant attendu premier album de Stray Fossa. “Orange days” et “How come?” sortis il y a quelques mois, nous avaient mis l’eau à la bouche. Aujourd’hui, l’album With you forever tient bien toutes ses promesses. 

Le trio, originaire de Charlottesville, nous livre un 10-titres envoûtant. Mêlant optimisme et hédonisme, cet album repousse les limites conventionnelles de l’Indie Pop car l’ambiance y est singulière. Elle est bercée entre des sonorités ensoleillées surf music à la Real Estate et des inspirations psychés kaléidoscopes façon King Gizzard & The Lizard Wizard. Il y a une véritable homogénéité dans ce With you forever. La trame narrative et musicale de cet album est marquée par le rappel des rythmes syncopés à la batterie (sur « Orange Days » ou « Much for Us » notamment), par l’utilisation d’effets chorus (sur « How come ? » ou « Hypocrite) mais également par une voix lo-fi authentique. D’un autre côté, chacun des dix titres de cet album trouve sa propre identité.

Ainsi, « Hypocrite » ouvre le bal et écarte les nuages lourds et gris de la période hivernale pour laisser place à un soleil léger et enivrant. On distingue, entre les claps et la ligne de basse rebondie, les plages de sable fin du Somersault de Beach Fossils. Les passages acoustiques aux accords folk dépourvus d’effets apportent une douce allégresse et complètent les effusions brumeuses des distorsions et des réverbes. Ce titre lumineux, à la composition remarquable, n’est qu’un incipit d’une œuvre dense d’une quarantaine de minutes.

Le « Bright Ahead » qui suit nous aide à entrevoir une lumière au bout du tunnel qui prédit ainsi que les mauvais jours finiront. Cette lumière est le symbole continuel de cet album. Au milieu de ces scintillements, c’est « Orange Days » qui rayonne vivement. Ce titre est un joyau poli par des arrangements soigneux et des lyrics percutantes débordantes d’espoir et d’optimisme : « My sun’ll rise, and I know/ It’s not much longer now/ Somewhere begins a future ». Ce morceau, entraînant et rythmé, est à l’image de la couleur orange et de sa symbolique qui renvoie à l’hédonisme : le mouvement, la joie et le plaisir. Mais cet optimisme est incrédule et complexe et se manifeste dans la délicatesse de la composition. Une intro fuzzy, des couplets très pop et un refrain dreamy qui prouve que les ondes lumineuses et positives sont parfois fragiles. Il convient alors de garder le cap, malgré une légitime impatience: « I can’t help waking up/ To dream to orange days ». Les parties instrumentales proposent un magnifique  imbroglio. La basse, jouant des octaves, culmine au-dessus des nombreux effets de mixage (delay et reverb) et vient progressivement enchaîner des notes rassurantes. 

Si With you forever est un album lumineux et solaire, on apprécie également ses nuances fines. « How come ? » témoigne de ce contraste. Le quatrième titre de l’album a quelque chose de plaintif. Une légère élégie dominée par des questionnements multiples : « Did you still wanna go ? » « At our best we’re still wrong ? ». Le doute est porté par une voix langoureuse et savoureusement trainarde que l’on retrouve quelques morceaux plus tard avec « Wish I could Stay », le véritable extrait dream pop de l’album. 

Le dernier morceau « Something Sound » offre, en quelque sorte, un récapitulatif. Une synthèse presque méditative de plus de cinq minutes. Adapté au tempo modéré et aux mélodies sobres des guitares, ce final est plus intimiste. Une dernière excursion aux chemins changeants, avec d’abord un passage clair et pur aux guitares mélodieuses et à la basse apparente, puis une portion ouatée aux effets vocaux lo-fi joliment confus. 

La maîtrise de la nuance est frappante et témoigne de la grande qualité de cet album qui se termine avec humilité. Ils sont rares ces premiers albums aussi aboutis. Profitons et restons un moment avec Stray Fossa pour célébrer le Printemps et le retour à des jours véritablement lumineux. 

B.V

Pour suivre Stray Fossa:

https://strayfossa.bandcamp.com/

http://www.strayfossa.com/

http://twitter.com/strayfossa

strayfossa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :